Welink Accountants Welink Accountants
Automatisation et intelligence artificielle, une menace pour l'expert-comptable ?

Automatisation et intelligence artificielle, une menace pour l'expert-comptable ?

Welink Accountants

Welink Accountants

Un think tank français, l’Institut Sapiens, a identifié l’expertise comptable comme l’une des professions les plus menacées par l’intelligence artificielle et l’automatisation. Selon ce-dernier, la profession pourrait même disparaître d’ici 2056 et même peut-être dès 2041, dès que des logiciels intelligents pourront effectuer les tâches comptables sans l’intervention de l’homme. La profession est consciente de la menace mais quel est en réalité son avenir ?

Une transformation numérique du métier d’expert-comptable qui va encore prendre quelques années

Benoît Vanderstichelen, président de l’Institut des experts comptables, a été interrogé sur ce sujet et estime que la digitalisation de la profession prendra encore entre 5 et 10 ans. Si tous les efforts sont faits pour passer rapidement à la facture digitale, l’ensemble des entreprises, PME, TPE et même très petites entreprises doivent être impliquées pour arriver à une digitalisation globale.

Les jeunes professionnels, les 25-45 ans, sont familiers avec le digital et numérisent déjà les factures de leurs clients qui sont préenregistrées immédiatement dans la comptabilité et les tableaux de bord de l’entreprise. Ils proposent aussi à leur clients des outils de suivi, tableaux de bords, actualisés en temps réel. Cependant, ce n’est pas encore le cas chez tous les professionnels du monde du chiffre qui ne pensent pas encore à automatiser toutes les tâches sans valeur ajoutée comme la tenue comptable par exemple pour s'adapter aux nouveaux besoins de l'entreprise.

De la comptabilité à l’expertise

Cependant, il ne faut pas avoir peur de cette digitalisation contre laquelle on ne peut rien faire. En effet, elle n’entraînera pas la disparition de la profession mais son évolution. Aujourd’hui les entreprises attendent des professionnels du chiffre qu’ils leurs apportent de l’expertise. Ils veulent des spécialistes. Ainsi, pour faire face à l’uberisation, la digitalisation et l’automatisation des métiers auxquelles n’échappe pas l’expertise comptable et le métier de fiduciaire, les professionnels doivent apporter à leurs clients des compétences pointues et du conseil en matière de gestion financière. Il faut que l’expert-comptable sache manier des tableaux de bord, crédits, cash flows, qu’il soit spécialiste en fiscalité. Il faut aussi que l’expert-comptable apprenne à travailler en réseau.

Les métiers de la comptabilité et du conseil fiscal sont donc en pleine mutation. C’est pour cette raison que l’Institut des experts comptables et des conseils fiscaux et l’Institut professionnel des comptables et fiscalistes agréés fusionnent et devraient ainsi représenter dès l’année prochaine près de 11.000 professionnels et 3000 stagiaires.

Vous êtes Expert-comptable ?

Référencez votre cabinet sur le premier guide des experts-comptables & CAC