Welink Accountants Welink Accountants
la-comptabilite-belge

La comptabilité en Belgique

Welink Accountants

Welink Accountants

Si les bases de la comptabilité belge et de la comptabilité française sont les mêmes, il existe cependant des points de différence. En effet, la comptabilité dépend aussi des lois fiscales et sociales de chaque pays. Qu’en est-il alors des spécificités du droit comptable belge et quels sont les logiciels de comptabilité utilisés en Belgique ?

Les différences entre comptabilité française et belge

La tenue d’une comptabilité à jour et le dépôt des comptes annuels constituent quelques unes des obligations comptables imposées aux entreprises belges et françaises.

La grande différence entre la comptabilité belge et la comptabilité française est le plan comptable. Les numéros de comptes du plan comptable en Belgique sont différents du français. Il existe également des différences de terminologie. Par exemple un "avoir" est une "note de crédit" et les "charges constatées d’avance" sont les "charges à reporter". Par ailleurs, la comptabilisation des pièces financières est différente. En effet, en Belgique, les mouvements sont comptabilisés sur base de l’extrait bancaire et non sur la base des paiements effectués ou reçus. La réconciliation bancaire est donc inutile.

Enfin, la fiscalité belge, en revanche est totalement différente de la fiscalité française, ce qui impacte la comptabilité.

Les spécificités belges

En Belgique, les petites et les grandes entreprises ne sont pas soumises aux mêmes obligations comptables.

En effet, concernant les petites entreprises, la comptabilité belge est simplifiée. Seuls certains documents comptables et un inventaire annuel sont exigés. Les indépendants et certaines associations sans but lucratif, ASBL (selon leur taille) bénéficient aussi d’une comptabilité simplifiée.

En revanche, les entreprises de taille plus importante doivent se soumettre aux règles d’une comptabilité complète avec comptabilité en partie double et respecter le plan comptable belge, le PCMN.

La TVA En Belgique

En Belgique, les taux de TVA varient de 6 à 21% et la déclaration de TVA est mensuelle pour les entreprises.

En comptabilité belge, cette déclaration doit systématiquement être accompagnée de deux listings :

  • un listing TVA, incluant tous les clients de l’entreprise pour l’année civile écoulée
  • un listing intracommunautaire, ayant le même objet que le listing TVA, mais il concerne les clients situés dans d’autres pays de l’Union Européenne

Par ailleurs, depuis 2009, les entreprises belges ont l’obligation d’effectuer leur déclaration de TVA par Internet, grâce au service Intervat.

Le droit comptable belge

On distingue deux volets dans le droit comptable belge, le droit des comptes qui est lié à la notion de comptabilité et le droit comptable général qui est lié à la notion de reddition de compte.

Le droit des comptes s’est développé à partir des années 1970 et à pour objet l’établissement des états financiers des entreprises. Il concerne donc le compte de bilan, le compte de résultat, l’annexe et le tableau de mutations de valeur. Il repose sur la technique de la comptabilité en partie double et est constitué de règles et de doctrines aussi élaborées que cohérentes. Sa mise en oeuvre est un aspect essentiel de l’activité des entreprise tant comme outil interne de gestion que comme moyen de communication.

Le droit comptable général, quant à lui, est un terme générique qui englobe l’ensemble des règles relatives aux comptes, à la reddition des comptes et à l’information sur le patrimoine.

Les comptes relèvent du droit des comptes en ce qui concerne le contenu et le fonctionnement des comptes, et du droit des sociétés en ce qui concerne les débiteurs des comptes et l’éventail de leurs obligations respectives ; la reddition de compte est une notion ancienne de droit civil et de droit judiciaire et l’information patrimoniale est régie, à la fois, par la branche du droit commercial général, par la sous-branche du droit des sociétés et par la sous-branche du droit financier ou des marchés financiers. Cependant, dans la pratique, les comptes, la reddition de compte et l’information patrimoniale forment un ensemble global dont les éléments sont imbriqués les uns dans les autres et font appel aux mêmes données, aux mêmes compétences et aux mêmes professionnels.

Les logiciels de comptabilité belges

S’il existe une multitude de logiciels comptables en Belgique, voilà quelques uns des principaux :

EBP Compta

Peu onéreux et facile d’utilisation, il offre toutes les fonctionnalités comptables nécessaires à la tenue de la comptabilité générale de l’entreprise (gestion de la trésorerie, des immobilisations, communication des données à votre comptable ou à votre fiduciaire). Il fournit également tous les documents administratifs légaux obligatoires. Quadrilingue, ce logiciel est disponible en français, néerlandais, anglais et allemand.

Ciel Compta - facile, premium et pro

Ciel compta facile est spécialement adapté aux indépendants, aux TPE et aux ABSL. Il jouit d’une interface facile et ne nécessite pas de connaissance particulière pour tenir sa comptabilité.

Ciel Compta Premium, lui est adapté aux petites entreprises, aux artisans et aux commerçants belges.

Ciel Compta pro, quant à lui est un logiciel complet et performant qui vous permet de tenir votre comptabilité générale, analytique et budgétaire.

Winauditor

Comptabilité complète et conforme à la législation belge, facturation souple liée à la comptabilité et au stock, ce logiciel de comptabilité et de gestion commercial permet de

  • établir des factures de ventes
  • gérer son stock de marchandises
  • envoyé vos déclarations de TVA
  • Obtenir des rapports, backup intégré, export Microsoft Excel

Il existe aussi une version WinAuditor Entreprise spécialement adapté pour les PME.

Winbooks Business

Agréable d’utilisation grâce à ses écrans dynamiques, colorés et attrayants, WinBooks Accounting est très simple à prendre en main. Chaque écriture y est immédiatement comptabilisé entraînant la mise à jour de tous les fichiers. Il permet de corriger les écritures tant qu’elles n’ont pas été validées.

Si vous souhaitez obtenir des précisions supplémentaires quand à la comptabilité belge, n'hésitez pas contactez nos experts.

Vous êtes Expert-comptable ?

Référencez votre cabinet sur le premier guide des experts-comptables & CAC