Welink Accountants Welink Accountants
le-comptable-fiscaliste

L'expert-comptable fiscaliste

Welink Accountants

Welink Accountants

La mission principale d’un comptable fiscaliste consiste à analyser les éléments financiers de l’entreprise afin de trouver des mesures d’optimisation fiscale. On distingue deux types de comptables fiscalistes : l'expert en interne, celui employé par une entreprise et lié à elle par un contrat de travail et le comptable externe, qui peut, quant à lui, opérer à titre principal ou accessoire.

Comment le devenir ?

En Belgique, exercer le métier de comptable fiscalise nécessite d’avoir obtenu une agrégation délivrée par l’Institut Professionnel des Comptables et Fiscalistes, IPCF. On parle alors de comptable fiscaliste agréé. Pour l’obtenir, le candidat devra être titulaire d’un master en droit fiscal, en droit des affaires, en sciences juridiques et financières, en droit économie et gestion ou en finances d’entreprise.

Il devra ensuite effectuer un stage chez un comptable et passer un examen d’admission au titre de comptable à l’issue de ce dernier.

Il faudra ensuite, une fois en poste, continuer de suivre une formation d’au moins 30 heures sous peine d’être radié de l’ordre des comptables fiscalistes.

Les missions

Le comptable fiscaliste a une double mission. Il gère les finances de la société à la fois pour que sa fiscalité soit en règle mais aussi pour réduire au maximum le montant des impôts qu’elle a à payer.

Au quotidien, il effectue les missions suivantes :

·       effectuer des recherches sur les lois et les règlements fiscaux ;

·       s’occuper des déclarations de revenus de l’entreprise ;

·       répondre aux avis communiqués par les autorités fiscales ;

·       concourir aux audits fiscaux ;

·       traduire les opérations de l’entreprise en écritures comptables et les enregistrer dans des journaux divisionnaires ;

·       établir les états de rapprochement ;

·       réaliser des travaux comptables spécifiques (gestion de la paye, déclarations fiscales, etc.) ;

·       traiter des documents de synthèse sur les informations financières de la société (prévisions, amortissements, impôts, etc.) ;

·       pratiquer la comptabilité analytique.

Le salaire du comptable fiscaliste agréé

Au début de sa carrière, un comptable-fiscaliste peut prétendre à un salaire moyen de 2500€ bruts par mois. Ce salaire dépend de la taille de l’entreprise pour laquelle il travaille ou du nombre de ses clients s’il est comptable fiscaliste externe.

L’optimisation fiscale et financière du patrimoine immobilier

Un comptable fiscaliste spécialisé dans l’immobilier peut vous conseiller sur la structure adéquate pour un investissement immobilier. Le choix de la structure juridique doit tenir compte de la situation familiale de l’investisseur, de son patrimoine et des conséquences civiles et fiscales liées à chaque option. L’emplacement du bien compte également puisque pour chaque région du pays, les considérations fiscales sont différentes. Le bien peut aussi être situé à l’étranger en dehors de la Belgique. Il faut aussi prendre en compte le caractère professionnel éventuel de l’immeuble ainsi que la perspective de sa transmission.

Le comptable fiscaliste immobilier est aussi utile pour aiguiller l’investisseur lorsqu’il a recours à des instruments financiers de type SICAFI, SIR, FIIS.

L'international

Investissement immobilier à l’étranger ? Projet de développer votre entreprise à l’international ? Un comptable fiscaliste qui connaît la législation fiscale du ou des pays dans lesquels vous souhaitez vous implanter pourra vous prodiguer des conseils précieux et sera un gain de temps non négligeable dans vos démarches.

Le particulier

Comme pour votre entreprise, le montant d’impôt que vous payez en tant que personne physique peut certainement être diminué. Un comptable fiscaliste propose aussi ses services pour l’optimisation fiscale des particuliers.

Vous êtes Expert-comptable ?

Référencez votre cabinet sur le premier guide des experts-comptables & CAC