Welink Accountants Welink Accountants
les-experts-comptables-et-la-transition-numerique

Les experts-comptables et la transition numérique

Welink Accountants

Welink Accountants

La profession d’expert-comptable est impactée, en Belgique comme ailleurs, par la transition numérique et la digitalisation de ses activités. Comment se manifeste cette transition numérique et dans quelles mesures fait-elle évoluer le métier de l’expertise-comptable ?

La dématérialisation de la tenue comptable

La dématérialisation appliquée à la comptabilité financière permet d’intégrer de manière quasi instantanée les flux de données et les documents comme les factures, les documents fiscaux, sociaux, les pièces bancaires, les bulletins de salaire dans les traitements.

La dématérialisation permet une plus grande fluidité dans les échanges de documents, une meilleure traçabilité des mouvements et un partage des informations facilité.

La dématérialisation de la fonction comptable doit faire face à 3 enjeux :

  • Mettre en place la dématérialisation des échanges et des traitements dans le respect des règles comptables et juridiques et selon les prescriptions des institutions sociales et de l’administration fiscale
  • Faire évoluer l’organisation et le système d’information internes
  • Accompagner les tiers (clients, fournisseurs, prestataires) dans la mise en œuvre de nouveaux process et solutions

L’ADN de la fonction comptable est d’être 100 % attentive à la conformité des procédures et au respect des règles. Elle est donc la mieux placée pour mettre en place la dématérialisation.

Par ailleurs, la modernisation des outils et l’automatisation d’un certain nombre de tâches ont permis aux cabinets d’experts-comptables d’étendre leur domaine de compétences et d’intégrer la finance, la gestion de la paie ou encore la fiscalité par exemple. Ils collaborent de plus en plus avec les autres métiers de l’entreprise et interviennent dans la gestion de projet et le conseil opérationnel.

Cependant, il existe encore des freins au 100% numérique. Il s’agit de problématiques liées à l’archivage, à des process hétérogènes, à des verrous règlementaires et des habitudes de gestion des dirigeants difficiles à faire évoluer.

L'expert-comptable et la sécurité

La comptabilité est un instrument fondamental à toute entreprise qui lui permet de présenter des états de comptes qui reflètent une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat de l’entreprise à la date de clôture de l’exercice.

Dans cette mission, l’expert-comptable doit faire face à 5 enjeux majeurs :

  • La prévention de la fraude
  • L’obligation de satisfaire aux règles en matière de preuve
  • La garantie de conservation et de reconnaissance des données
  • La permanence du chemin de révision
  • La souscription à l’obligation de révision fiscale

L’expert-comptable s’appuie sur un principe de comparaison double ou triple des factures. Ce-dernier permet de s’assurer de l’exactitude des montants et des quantités indiqués dans les factures du fournisseur et ainsi d’éviter à l’entreprise des pertes dues à une fraude ou à une erreur humaine.

Là encore la dématérialisation est une sécurité supplémentaire pour l’entreprise. En effet, elle garantit que les fichiers reçus par les destinataires sont parfaitement identiques aux fichiers émis, conformément aux règles en vigueur en Belgique concernant, par exemple, la facturation. En effet, sous l’impulsion de la directive 2010/45/UE du 13 juillet 2010, une loi belge a été adoptée, transposant les dispositions européennes. La facture électronique a donc depuis 2013 la même valeur qu’une facture au format papier.

Cependant, la dématérialisation des paiements et l’internationalisation des échanges ont généré un nouveau type de fraude auquel doivent être apporté des réponses de sécurisation toujours plus solides pour l’ensemble de la chaîne de paiement.

Enfin, la fonction comptable s’assure aussi de la conformité des formats de dématérialisation et des lieux de stockage des données afin de garantir la conformité aux règles et procédures fiscales en vigueur. Cette fonction est donc dotée d’une nouvelle technicité.

Génerateur de reporting

La transformation numérique de l’entreprise et du cabinet d’expert-comptable élargit le spectre des données collectées et accélère la production d’indicateurs. Cette digitalisation a donc introduit un besoin pour le manager de reportings. Ce dernier exige d’ailleurs de ces reportings qu’ils soient le plus précis possible et en temps réel.

L’expert-comptable doit donc être en capacité d’identifier, de collecter et de partager les informations pertinentes dans l’entreprise, de les restituer via un dispositif de reporting analytique et proposer des analyses prévisionnelles d’aide à la décision notamment en terme d’optimisation de la trésorerie et de prévisionnel budgétaire.

Le digital transforme le métier d’expert-comptable

La transition numérique permet de rationaliser les missions centrales du cabinet d’expert-comptable via la dématérialisation des processus, l’exploitation des données en temps réel, l’utilisation des outils de reporting de plus en plus performants, l’amélioration des délais de traitement, la sécurisation des traitements et l’accélération des clôtures comptables. Elle permet aussi de réduire les coûts et d’optimiser la trésorerie de l’entreprise.

En parallèle, elle décloisonne la fonction et permet au cabinet d’expertise comptable de proposer à sa clientèle d’avantage de missions à valeur ajoutée : conseil, analyse, participation aux stratégies d’entreprise. Il peut également développer l’interaction avec les équipes opérationnelles et les partenaires extérieures à l’entreprise comme les banques par exemple.

Vous êtes Expert-comptable ?

Référencez votre cabinet sur le premier guide des experts-comptables & CAC