Welink Accountants Welink Accountants
quel-est-le-role-dun-comptable-fiscaliste

Quel est le rôle d’un comptable-fiscaliste

Welink Accountants

Welink Accountants

Partenaire privilégié de l’entreprise, le comptable-fiscaliste a des domaines d’interventions qui sont loin de se limiter à la tenue et la vérification des comptes. C’est pourquoi, bien qu’ils ne soient tenus par aucune obligation légale, de nombreux chefs d’entreprise confient la tenue de leur comptabilité générale à un comptable-fiscaliste.

Pourquoi externaliser sa comptabilité ?

Les comptables et les comptables fiscalistes sont rattachés à un même ordre, l’IPCF, Institut Professionnel des Comptables et Fiscalistes agréés.

Par ailleurs, si la certification des comptes doit être effectuée par un réviseur d’entreprise, la tenue de la comptabilité générale (saisie des écritures, mise à jour et édition des documents comptables, respect des obligations fiscales…) peut-être internalisée. Cependant elle reste obligatoire, tout comme le respect de ses normes.

L’atout d’un comptable-fiscaliste est son expertise aussi bien dans le domaine de la comptabilité que de la fiscalité d’entreprise. Quelle que soit la taille de l’entreprise, il est donc le conseiller par excellence concernant l’optimisation des finances dans le respect de la législation belge, même pour les professions libérales et les indépendants.

Quand faire appel à un comptable fiscaliste ?

L’idéal est de choisir son comptable-fiscaliste en amont de la création de l’entreprise. Ainsi, il pourra vous aiguiller sur le type de société à mettre en place, vous orienter sur les régimes fiscaux appropriés à votre projet et votre situation. Un comptable-fiscaliste spécialiste de la création d’entreprise est aussi capable de dresser un business plan mais aussi de se charger des procédures administratives afin de décharger les investisseurs et porteurs de projets. Enfin, ses connaissances des législations qui encadrent le commerce, l’industrie et les différents secteurs d’activités dans lesquels il est spécialisé sont une réelle valeur ajoutée qui renforce ses compétences.

Outre la création de société, l’entrepreneur peut aussi décider d’acquérir une société en activité qui fait face à des difficultés financières ou que son dirigeant souhaite céder pour des raisons de reconversion professionnelle ou de départ à la retraite. Il s’agit là d’une reprise d’entreprise. Cependant, avant de signer le contrat d’acquisition, l’acquéreur doit procéder à la vérification des comptes de l’entreprise.

Ici le rôle du comptable-fiscaliste est clé puisqu’il se charge de dresser une estimation de l’état de cette société et ensuite de conseiller son client sur la manière d’investir dans cette-dernière (achats d’actions, de parts, du fonds de commerce…).

Quelles sont les prestations du comptable-fiscaliste ?

Après la phase de création de l’entreprise, le comptable-fiscaliste s’occupe de sa comptabilité (écritures comptables, comptes annuels etc.). Il continue aussi d’informer ses clients-entreprises sur la législation des sociétés en vigueur et son application, sur le droit social, les obligations à respecter et les relations entre employeurs et salariés.

Il assiste aussi l’entrepreneur dans l’application de la législation fiscale qui régit son activité et dans les obligations relatives à l’exercice de celle-ci comme les déclarations fiscales, la TVA, les droits d’enregistrement, de douane et autres.

Cependant, la réelle valeur ajoutée des comptables-fiscalistes est leur capacité à faire parler les chiffres et ainsi à pouvoir proposer un accompagnement et un conseil à leurs clients. Analyse de la situation financière de l’entreprise, outils de pilotage sur-mesure, anticipation des réajustements fiscaux, un comptable-fiscaliste vous permet d’améliorer la gestion d’une entreprise.

Les obligations du comptable-fiscaliste dans sa relation avec ses clients

Lorsqu’ un particulier ou une entreprise fait appel à un comptable-fiscaliste, les deux parties signent une lettre de mission qui définit la nature de leur collaboration. Pour être conforme à la législation en vigueur, celle-ci doit contenir certaines clauses mentionnant les droits et devoirs de chaque partie, les modalités de paiement et la durée du partenariat ou le délai de la mission.

Aussi, lorsqu’on lui demande de fournir des informations sur son activité, un comptable-fiscaliste est tenu de communiquer sur ses compétences en la matière, ses tarifs horaires etc. Il est également tenu de respecter la confidentialité de ses missions. Enfin, il ne peut pas offrir ses services gratuitement. Une première consultation gratuite est cependant possible.

Vous êtes Expert-comptable ?

Référencez votre cabinet sur le premier guide des experts-comptables & CAC